Pauvres Allemands

Source : Nouratin 😉

Pauvre Angela! Elle y croyait vraiment, la brave vieille, aux bienfaits de l’accueil des « réfugiés » à bras ouverts. A force d’entendre chanter sur tous les tons l’impérieuse urgence de remplacer les bébés que les Allemands ne font plus par des jeunes-gens pleins de force et d’ardeur venus de pays à trop plein démographique, elle pensait bien faire, Mémère, rendre service à sa chère Deutchland über alles tout en s’offrant l’adulation béatifiante de la Bien-Pensance internationale.

Sur le second aspect de la question, tout a bien marché. Ils l’ont porté aux nues, tous ces thuriféraires enflammés de l’humanitarisme à visée invasive! Pas de problème, fallait voir -au début- toutes ces pancartes « Welcome » frénétiquement agitées par les habituels idiots-utiles de l’Islam, sous les yeux médusés des « jeunes » à peine débarqués des trains et peu habitués jusque-là à ce genre d’accueil.
Sur le premier aspect des choses, en revanche, il n’a pas fallu longtemps pour déchanter quelque peu. Dès le mémorable réveillon de Cologne et ses petits viols de bonne année (voir Les Bisounours bisés), nos amis Chleus commençaient à la trouver saumâtre, d’autant que les marques d’affection de tous ces célibataires fort empressés auprès des mädchen, gretchen, fraulein et autres gnädigen frauen, ne faisaient que croître et embellir au point de laisser présager une inversion à brève échéance de la courbe des naissances germaniques. Et puis, histoire de bien enfoncer le pif de la chancelière dans son caca offreur d’asile, les attentats ont commencé à fleurir de toutes parts. 2016 se révéla à cet égard comme une année historique avec six agressions plus ou moins meurtrières, avant le bouquet final du marché de Noël berlinois, ses douze morts et ses cinquante blessés. Depuis les années 70 et la Bande à Baader on n’avait plus rien vu de tel Outre-Rhin, sauf que là, c’est bien pire à la fois en fréquence et en nombre de victimes. En l’espace de quelques mois, Frau Merkel a réussi un fabuleux carton. Avec sa tronche de chaisière prussienne, personne ne l’aurait jamais crue capable de s’offrir un tel palmarès! Toutefois, depuis le début de l’année, les hostilités s’étaient faites plus discrètes et les media beaucoup moins attentifs, ce qui laissait entrevoir à la bonne dame une réélection à peu près tranquille aux législatives de Septembre.
C’était compter sans l’initiative malencontreuse du camarade Ahmad. Un gentil immigré, un peu radicalisé sur les bords mais inexpulsable toutefois, faute de papiers en règle -pour souligner un bon coup à quel point les Européens sont des cons- exactement comme Anis Amri, l’auteur de l’attentat de Berlin en Décembre dernier. Bien que débouté de sa demande d’asile il restait donc là, à Hambourg, Ahmad, bien pépère dans son joli foyer pour immigrés dont il eut, Vendredi dernier, l’idée de sortir afin d’aller zigouiller un maximum d’infidèles dans les quartiers Nord de la ville. Bilan, un mort et six blessés. Bien sûr, comme toujours en pareil cas, les dignes informateurs du bon populo, Ministre gauchiard de l’Intérieur en tête (1), se récrient comme quoi il ne faut point tirer de conclusions hâtives, s’agissant d’un musulman fanatique, certes, mais pas d’un djihadiste, subtile nuance! Sans compter qu’il présentait aussi des signes de déséquilibre mental le mec, alors hein, qu’est-ce qui prime dans ces cas-là? Ben oui, forcément, disons qu’il est sinoque et n’en parlons plus, pas vrai? Avec un peu de chance… On ne va tout de même pas conclure à l’attentat islamiste juste parce qu’un islamiste avéré gueulait « Allahou akbar » en assassinant les braves gens,  faut être logique!

En attendant, le gros million de mahométans récemment importé par la grosse, continue à pendouiller comme l’épée de la dame au clebs au dessus de la tronche de nos chers voisins et ex-ennemis-mortels. Et pas plus tard que la nuit dernière: rebelote! Fusillade dans une discothèque de Constance, au moins deux morts et quatre blessés au pistolet-mitrailleur. Un Irakien, ce coup-là, mais attention siouplait: non demandeur d’asile, hein, ça change tout! D’ailleurs, fissa-fissa, la Presse franchouille nous rassure: « la piste terroriste est écartée… Interprétation libre d’une déclaration des flics aux termes de laquelle « On ne part pas du principe qu’il s’agit d’un acte de violence terroriste ». Pour moi, « ne pas partir d’un principe » ne signifie pas « écarter », mais je dois me tromper, forcément, un vieux con de réac, pas vrai?
Seulement voilà, ça fait tout de même pas mal de morts et de blessés graves en deux jours, ces histoires. On peut leur raconter ce qu’on veut, à nos frères Germains, mais il ne devrait pas échapper aux plus sagaces d’entre eux, voire aux autres, qu’il existe comme un point commun entre les deux agressions. De là à faire un tantinet porter le chapeau à Mutti-Angela… Bien sûr, cela ne nous regarde pas, comme disait  l’autre, cependant j’ai comme une idée que l’AfD pourrait retrouver un peu de poil de la bête et les élections prochaines se révéler moins plaisantes à commenter pour nos amis des media, lesquels voyaient déjà le quatrième mandat de Mémère se profiler en douceur à l’horizon de l’Automne. Nous verrons bien mais si les choses continuent au même rythme elle aura du souci à se faire, la daronne… Allah mit uns!

Cela dit, en dépit de notre Q.I. moyen à deux chiffres, nous autres Franchouilles possédons désormais  l’arme absolue qui devrait à l’avenir nous préserver de cette sorte de désagrément à base d’ingratitude migratoire. Nous avons Macrounette! Avec lui, vous l’allez voir, tout va s’arranger dans la joie et la bonne humeur…un peu comme une nationalisation de chantier naval pour nous préserver de ses salauds de Ritals qui voudraient construire les paquebots à notre place, ces enfoirés, pareil! C’est tout dire, non?
Alors voilà, notre petit Présipède, lui, il a trouvé la combine: les migrants il va aller les chercher en Libye… Comment? C’est déjà ce qu’on fait? Ah oui…mais non parce qu’aujourd’hui nous les récupérons sur des embarcations pourries au large des côtes d’Afrique pour les conduire en Italie -enfin dans un premier temps quoi-. Résultat des courses: on ramasse tout le monde, pas moyen de séparer le bon grain de l’ivraie, voyez vous? En revanche Macrouille son truc consiste à envoyer des gus de chez nous directement là bas, sur le terrain (il appelle ça des « hotspots« , vu qu’il cause anglishe) pour recruter les demandeurs d’asile dignes de cet honneur. Ce sera réalisé tout bien comme il faut, dans les règles de l’art; les postulants devront remplir un questionnaire (rassurez vous, ceux qui ne savent pas on le remplira à leur place) et cocher des cases: par exemple « êtes vous djihadiste-oui-non-ne sait pas« , des trucs comme ça, vous mordez le topo? Et ceux qui auront obtenu le nombre de points nécessaire, des équipes spécialisées les prendront en charge pour les amener chez nous, logés, nourris et blanchis (le dernier vous rayez, ça pourrait se retourner contre moi) et dans les jours qui suivent ils recevront leur certificat salvateur. Vachement bien pensé, non? Plaît-il, que dites vous? Ah, oui, les autres, les recalés, que vont ils devenir? Ah ben ceux-là pas de problème, ils continueront à embarquer sur des bateaux pourris pour qu’on vienne les récupérer au large des côtes Libyennes. Vous voyez qu’il pense à tout le Manu! Non, vraiment, je vous assure, avec lui nous sommes tranquilles, les Islamistes de l’extérieur (pour ceux de l’intérieur on y pensera plus tard) iront voir ailleurs si nous y sommes, c’est réglé comme du papier à musique…enfin comme du papier à ce que vous voudrez.
En revanche, un point sur lequel il se montre absolument intransigeant, Macrounette, c’est le traitement réservé à tous ces pauvres gens. « Je ne veux plus personne dans les rues ni dans les bois »… En effet, les rues sont le domaine réservé de nos S.D.F. et les bois celui du loup… et comment pourrions nous réintroduire durablement ce dernier s’il se retrouvait en concurrence avec des migrants, hein, on vous le demande? Donc il va doubler le nombre des centres d’hébergement d’urgence, Macaron, et dare-dare, n’est-ce pas, l’hiver approche. La question des sous ne présente aucune difficulté, on trouvera bien les ressources nécessaires (vous savez dans quelles poches, je pense) et puis ça relancera encore mieux le bâtiment! Donc la question est résolue, voilà ce que c’est que d’avoir un chef, comme dirait le Général de Villiers! Pauvres Allemands, quand on y pense, obligés de se contenter d’Angela…

Allez, bonne semaine à tous, que vous soyez ou non en vacances.

Et merde pour qui ne me lira pas.

NOURATIN

(1) On ne remerciera jamais assez Louis XIV d’avoir révoqué l’Édit de Nantes, sans cela, ce ne sont pas les Chleus qui se farciraient le Huguenot Thomas de Maizière…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s